Comment négocier un prêt immobilier ?

L’obtention d’un crédit immobilier est soumise à plusieurs étapes. La première étape consiste à effectuer une négociation auprès de la banque avec pour objectif d’obtenir un prêt qui vous avantage. Il ne s’agit pas seulement de réduire les taux d’intérêt, mais de bénéficier des avantages sur les frais collatéraux qui sont engendrés par la souscription d’un prêt (frais de dossiers, pénalité de remboursement, assurance et autres frais). La négociation d’un prêt immobilier passe par la maîtrise du marché financier. Il est nécessaire de vérifier régulièrement l’évolution du taux d’intérêt pratiqué par les banques.

Injectez un apport personnel élevé

Il est difficile de trouver des établissements financiers qui octroient des prêts immobiliers sans apport personnel. Il est important que l’emprunteur soit en mesure de couvrir les frais de garantie et ceux du notaire pour espérer avoir un prêt immobilier. Si vous décidez d’injecter plus de fonds, il sera plus facile pour vous de négocier votre crédit immobilier et d’obtenir des taux réduits. Plusieurs solutions sont envisageables pour avoir suffisamment de fonds avant la date de la négociation du prêt. La première est d’épargner petit à petit même si cela vous coûte de renvoyer l’achat à une date ultérieure. La seconde est d’augmenter à votre crédit un prêt validé par l’co PTZ, l’action logement ou les collectivités. La dernière solution est de prendre un prêt auprès de vos proches pour vous en servir comme apport personnel pour éviter de payer des intérêts.

Demander la suppression des indemnités anticipées

Si vous décidez un jour d’anticiper le remboursement de votre prêt immobilier, votre banque vous réclamera une indemnité de remboursement anticipé. Les frais s’élèvent généralement à 3% du montant restant et ils sont plafonnés sur 6 mois. Il est possible de négocier ces indemnités afin d’en être exempté. Il est conseillé d’entamer les négociations des indemnités au moment où vous demandez le prêt immobilier.

Sélectionné la garantie la plus intéressante

Il existe deux garanties pour le choix d’un crédit immobilier : la caution et l’hypothèque. La réalisation d’une hypothèque se fait chez le notaire et elle implique des coûts conséquents et au final le montant total des frais s’élève à 4 % pour un bien immobilier neuf et à 7% pour un ancien logement. En ce qui concerne la caution, c’est une solution plus intéressante pour vous. Dans ce deuxième cas, il est possible pour vous de demander à un proche de se porter garant pour vous. A défaut, vous pouvez faire appel à une entreprise de cautionnement. En cas de non-remboursement, c’est la société ou la tierce personne qui devra rembourser le prêt à votre place auprès de la banque et mettra votre logement en vente aux enchères.

Tout comme la majorité des courtiers, il est possible que les banques vous exonèrent du paiement des frais de dossiers. Ceci est dû à la multiplication des banques sur le marché financier et lié également au fait que la facturation des frais de dossiers dans le secteur bancaire ne rapporte pas grand-chose.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*