Les aides à la création d’entreprise pour les femmes : un levier pour l’égalité professionnelle

Malgré les avancées législatives et les initiatives en faveur de l’égalité entre les sexes, les femmes restent sous-représentées dans le monde de l’entrepreneuriat. Pour encourager leur présence et favoriser la création d’entreprises au féminin, divers dispositifs d’aides financières et d’accompagnement existent. Cet article vous propose un tour d’horizon des soutiens disponibles pour faciliter la concrétisation des projets professionnels des femmes entrepreneures.

Les aides financières spécifiques

Pour soutenir la création ou la reprise d’entreprise par des femmes, plusieurs organismes proposent des aides financières spécifiques. Parmi ces dispositifs, on retrouve notamment :

Les prêts d’honneur : accordés par certaines associations dédiées à l’entrepreneuriat féminin comme Femmes Business Angels ou Action’elles, ces prêts sans intérêt ni garantie permettent aux porteuses de projet de renforcer leurs fonds propres. Ils peuvent être cumulés avec d’autres financements comme le prêt bancaire.

Les subventions : certaines collectivités territoriales accordent des subventions pour soutenir les projets de création ou de reprise d’entreprise portés par des femmes. Ces aides sont généralement attribuées en fonction du secteur d’activité, de la taille du projet et de la localisation géographique.

Les garanties bancaires : des organismes tels que France Active ou Bpifrance proposent des dispositifs de garantie visant à faciliter l’accès au crédit bancaire pour les femmes entrepreneures, en se portant garants d’une partie du prêt.

Les réseaux d’accompagnement dédiés

En plus des aides financières, les femmes désireuses de créer ou reprendre une entreprise peuvent bénéficier d’un accompagnement spécifique grâce à différents réseaux dédiés. Ces structures proposent généralement un soutien personnalisé et adapté aux besoins de chaque porteuse de projet, incluant :

A lire  Aides à la création d'entreprise dédiées aux étudiants : un tremplin pour les jeunes entrepreneurs

Des formations : pour acquérir les compétences nécessaires à la gestion d’une entreprise, certaines structures proposent des formations gratuites ou à tarif préférentiel pour les femmes entrepreneures.

L’accompagnement individuel : plusieurs associations offrent un suivi personnalisé aux femmes porteuses de projet, avec l’appui d’un conseiller spécialisé dans la création ou la reprise d’entreprise. Cet accompagnement peut prendre différentes formes, comme un coaching ou un mentorat.

La mise en réseau : en intégrant un réseau dédié à l’entrepreneuriat féminin, les femmes entrepreneures peuvent échanger avec d’autres professionnelles et bénéficier de conseils et de retours d’expérience. Certains réseaux organisent également régulièrement des événements (ateliers, conférences, rencontres) pour favoriser les échanges et le partage d’informations.

Les dispositifs de soutien à l’échelle européenne

Au-delà des aides nationales, les femmes entrepreneures peuvent également solliciter des dispositifs de soutien à l’échelle européenne. Parmi ces initiatives, on peut citer :

Le programme WEgate : cette plateforme en ligne lancée par la Commission européenne vise à faciliter l’accès des femmes entrepreneures aux ressources et services dont elles ont besoin pour développer leur entreprise. Elle propose notamment un annuaire des réseaux d’accompagnement et des financements disponibles dans les différents pays membres de l’Union européenne.

Le réseau Enterprise Europe Network (EEN) : ce réseau européen d’aide aux entreprises fournit des informations et des conseils sur les opportunités de financement, les partenariats et les réglementations applicables aux activités économiques à l’échelle européenne. Il peut ainsi aider les femmes entrepreneures à saisir des opportunités de développement à l’international.

La prise en compte des spécificités liées au genre

Pour que ces aides soient véritablement efficaces, il est essentiel de prendre en compte les spécificités liées au genre dans le parcours entrepreneurial. En effet, les femmes entrepreneures peuvent être confrontées à différents obstacles spécifiques tels que :

A lire  Quel budget pour créer une entreprise ?

La conciliation entre vie professionnelle et personnelle : pour favoriser la réussite des projets entrepreneuriaux féminins, il est important d’intégrer cette problématique et de proposer des solutions adaptées, comme des formations en ligne ou des horaires aménagés.

Les stéréotypes de genre : les femmes entrepreneures peuvent être confrontées à des préjugés et des attentes différentes de celles rencontrées par leurs homologues masculins. Il est donc crucial que les dispositifs d’aide prennent en compte ces spécificités pour mieux accompagner et soutenir les femmes dans leur parcours entrepreneurial.

En définitive, les aides à la création d’entreprise pour les femmes constituent un levier important pour favoriser l’égalité professionnelle et encourager la diversité dans le monde économique. En facilitant l’accès aux financements et en proposant un accompagnement adapté, ces dispositifs contribuent à renforcer la présence des femmes entrepreneures et à valoriser leur potentiel entrepreneurial.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*