L’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise (Arce) : un dispositif essentiel pour les porteurs de projet

Vous êtes demandeur d’emploi et vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise ? L’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise (Arce) pourrait être une solution idéale pour vous. Dans cet article, nous allons explorer les différentes facettes de cette aide financière, ses conditions d’éligibilité, les démarches à effectuer pour en bénéficier et les avantages qu’elle présente pour les futurs entrepreneurs.

Qu’est-ce que l’Arce ?

L’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise (Arce) est une aide financière destinée aux demandeurs d’emploi qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise. Elle a été mise en place par l’État français afin de favoriser l’emploi et le développement économique. L’Arce consiste en un versement sous forme de capital représentant 45% des droits au chômage restants du demandeur d’emploi.

Qui peut bénéficier de l’Arce ?

Pour prétendre à l’Arce, il faut répondre à plusieurs conditions :

  • Être inscrit comme demandeur d’emploi auprès de Pôle emploi.
  • Bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ou de l’allocation spécifique de solidarité (ASS).
  • Avoir obtenu le statut de micro-entrepreneur ou créer une entreprise individuelle ou une société.
  • Avoir obtenu l’accord de Pôle emploi pour bénéficier de l’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (ACCRE) qui permet de bénéficier d’exonérations de charges sociales pendant un an.

Il est important de noter que si vous avez déjà bénéficié de l’Arce par le passé, vous ne pouvez pas prétendre à nouveau à cette aide financière. De plus, si vous êtes en cours de formation ou en contrat aidé, vous n’êtes pas éligible à l’Arce.

A lire  Maîtriser les étapes clés pour acquérir des compétences en référencement naturel

Comment demander l’Arce ?

Pour solliciter l’Arce, il faut suivre plusieurs étapes :

  1. Informer Pôle emploi de votre projet de création ou reprise d’entreprise.
  2. Obtenir l’accord pour bénéficier de l’ACCRE en remplissant le formulaire Cerfa n°13584*02 et en le déposant à votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent.
  3. Adressez votre demande d’Arce auprès du Pôle emploi dont vous dépendez, en fournissant les documents suivants :
    • Le formulaire Cerfa n°13653*03 dûment rempli et signé.
    • Votre notification d’attribution de l’ACCRE.

Pôle emploi examinera votre demande et vous informera par courrier de sa décision. Si celle-ci est favorable, vous percevrez alors l’aide sous forme de deux versements égaux espacés de six mois.

Quels sont les avantages de l’Arce ?

L’Arce présente plusieurs avantages pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat :

  • Un capital de départ : L’Arce permet de disposer d’un capital pour financer les premiers investissements nécessaires à la création ou à la reprise d’une entreprise. Cette somme peut être utilisée librement selon les besoins du projet.
  • Une aide complémentaire : L’Arce est cumulable avec d’autres dispositifs d’aide à la création ou à la reprise d’entreprise, tels que le prêt à taux zéro (NACRE) ou les aides régionales et locales.
  • Une exonération des charges sociales : Grâce à l’ACCRE, les entrepreneurs bénéficiaires de l’Arce sont exonérés de certaines charges sociales pendant un an, ce qui leur permet d’alléger leurs coûts et de faciliter le démarrage de leur activité.

Des exemples concrets de bénéficiaires de l’Arce

L’Arce a aidé un grand nombre de demandeurs d’emploi à réaliser leur projet entrepreneurial. Voici quelques exemples concrets :

  • Marc, ancien commercial, a décidé de créer sa propre agence immobilière après avoir été licencié. Grâce à l’Arce, il a pu investir dans du matériel informatique et financer ses premières dépenses courantes liées à son activité.
  • Sophie, ancienne responsable marketing, a bénéficié de l’Arce pour ouvrir sa boutique de vêtements pour enfants. L’aide lui a permis de constituer un stock initial et de réaliser des travaux d’aménagement dans son local commercial.
  • Youssef, ancien ingénieur en informatique, a lancé grâce à l’Arce son entreprise de création de sites internet et d’applications mobiles. L’aide financière lui a permis de s’équiper en matériel informatique et de suivre une formation complémentaire en développement web.
A lire  Prospection téléphonique et logiciel de phoning : optimisez votre démarche commerciale

L’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise (Arce) est donc un dispositif essentiel pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent entreprendre. En leur offrant un capital de départ et en les exonérant des charges sociales pendant un an, elle facilite grandement le démarrage de leur activité et contribue au développement économique du pays.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*