Éviter le délai de carence Pôle emploi : conseils et astuces pour ne pas perdre de temps

Le délai de carence Pôle emploi est une période durant laquelle un demandeur d’emploi ne perçoit pas d’allocations chômage. Ce délai peut être particulièrement pénalisant pour certains, notamment en cas de difficultés financières. Dans cet article, nous vous expliquons comment fonctionne le délai de carence, ainsi que les conseils et astuces pour l’éviter ou le réduire.

Comprendre le délai de carence Pôle emploi

Le délai de carence est une période pendant laquelle un demandeur d’emploi nouvellement inscrit à Pôle emploi ne perçoit pas encore ses allocations chômage. Cette période vise à prendre en compte les éventuelles indemnités ou rémunérations perçues par le demandeur d’emploi avant son inscription, afin de ne pas cumuler ces sommes avec les allocations chômage. Le délai de carence se compose de trois éléments :

  1. Le différé d’indemnisation spécifique : il correspond aux indemnités supra-légales (c’est-à-dire supérieures à ce que prévoit la loi) versées par l’employeur en cas de licenciement, comme une indemnité de rupture conventionnelle ou un solde de tout compte supérieur au minimum légal.
  2. Le différé d’indemnisation standard : il s’applique lorsque le demandeur d’emploi a perçu des indemnités légales de licenciement supérieures au montant de l’Allocation de retour à l’emploi (ARE) qui lui sera versée. Ce délai est plafonné à 75 jours.
  3. La période de carence de 7 jours : il s’agit d’un délai incompressible, qui s’applique à tous les demandeurs d’emploi, sauf exceptions (par exemple, en cas de reprise d’un emploi avant la fin de cette période).
A lire  Principales stratégies de gestion des risques pour les entreprises

Il est important de noter que le délai de carence ne s’applique pas aux demandeurs d’emploi qui ont déjà été indemnisés par Pôle emploi et qui se réinscrivent suite à une reprise d’activité salariée inférieure à 3 mois.

Astuces pour éviter ou réduire le délai de carence

Il existe plusieurs moyens pour éviter ou réduire le délai de carence Pôle emploi :

  1. Négocier avec son employeur : dans le cadre d’une rupture conventionnelle ou d’un licenciement, il est possible de négocier avec son employeur le montant des indemnités supra-légales. En limitant ces indemnités, on peut ainsi réduire le différé d’indemnisation spécifique.
  2. Faire valoir ses droits acquis lors d’une précédente période d’indemnisation : si vous avez déjà été indemnisé par Pôle emploi et que vous avez repris un emploi salarié pendant moins de 3 mois, vous pouvez demander à bénéficier immédiatement de vos droits acquis lors de votre précédente période d’indemnisation. Dans ce cas, il n’y aura pas de délai de carence.
  3. Demander une dispense de la période de carence : dans certains cas, les demandeurs d’emploi peuvent être dispensés de la période de carence de 7 jours. C’est notamment le cas si vous avez travaillé suffisamment longtemps pour être indemnisé pendant plus d’un an et que vous êtes âgé d’au moins 53 ans. Une autre possibilité est d’avoir été indemnisé précédemment par Pôle emploi et d’être inscrit comme demandeur d’emploi depuis moins de 6 mois (et avoir travaillé au moins 122 jours ou 610 heures au cours des 28 derniers mois).
  4. Être en formation professionnelle : si vous êtes en formation professionnelle prise en charge par Pôle emploi, vous pouvez percevoir l’allocation d’aide au retour à l’emploi-formation (AREF) dès le début de la formation, sans attendre la fin du délai de carence.
A lire  Aide à l'embauche PME: une mesure phare pour soutenir la croissance des entreprises

Exemple concret : comment réduire son délai de carence

Imaginons que vous soyez licencié avec une indemnité supra-légale de 10 000 euros et une indemnité légale de licenciement de 5 000 euros. Votre allocation chômage mensuelle s’élève à 1 500 euros. Dans ce cas :

  • Votre différé d’indemnisation spécifique sera de 10 000 / 1 500 = 6,67 jours (arrondi à 7 jours).
  • Votre différé d’indemnisation standard sera de (5 000 – (1 500 x 121 / 183)) / 1 500 = 2,23 jours (arrondi à 3 jours).
  • Votre période de carence sera de 7 jours.

Ainsi, votre délai de carence total sera de : 7 (spécifique) + 3 (standard) + 7 (carence) = 17 jours.

Pour réduire ce délai, vous pouvez par exemple négocier avec votre employeur une indemnité supra-légale inférieure, ce qui réduirait le différé d’indemnisation spécifique. Vous pouvez également vérifier si vous êtes éligible à une dispense de la période de carence ou à une reprise immédiate de vos droits acquis lors d’une précédente période d’indemnisation.

En somme, éviter le délai de carence Pôle emploi nécessite une bonne compréhension des règles en vigueur et des négociations avec son employeur. En étant bien informé et en prenant les bonnes décisions, il est possible de réduire le temps pendant lequel vous ne percevrez pas d’allocations chômage et ainsi faciliter votre retour à l’emploi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*